Ma ville:
Aucune ville trouvé.

Recherche Suzane, Louise, Ambre, Jules, Mathéo….désesperement.

Par 28 janvier 2018Mumslife

Comment je me suis disputée le prénom de mes enfants…

Joie, bonheur, excitation ! La sacro-sainte petite barre bleue est apparue ! Passée l’euphorie de l’annonce de cet heureux événement, la discussion sur le choix du prénom devient vite le sujet principal au sein du couple (famille/amies/office/salle de cantine/supermarché).

La question : « t’as pensé au prénom? »  est, je crois, plus demandée que : » c’est une fille ou un garçon ? »

Réellement l’annonce du sexe de l’enfant fait place à des : « ho ! ha ! super ! » mais la question préférée de l’entourage d’une future maman est : » bah, tu vas l’appeler comment ?! »

Source de discutions interminables et parfois très polémiques, le sujet est à traiter avec pincette et gant de velours.

Allez expliquer à belle-maman que Kyliana n’est pas un prénom de fille de joie  (je ne répéterai pas les termes exacts de l’intéressée), ou bien que Djibril passe très bien même pour un futur avocat.

Belle maman préfère les : « Marcel, Charles-Henri, Léon et  Enrico » ou autres ancêtres disparus, si vous n’aimez pas ( votre belle-mère ou ses choix de prénoms), planchez-vous sérieusement sur le sujet.

Pour ma part, ayant appris assez rapidement le sexe de mes enfants, les choix étaient donc divisés par deux assez rapidement.

C’était sans compter sur l’aide du chéri-chéri, qui parfois me laissait dubitative quand à ses goûts et choix de prénoms.

Rappelant à cher et tendre que nous n’attendions pas un labrador, je boycottais directement Gadsby ou Junior… qui pour ma part me semblait un peu trop « canin ».

Les influences d’actualités comme Johnny, Brigitte, Barrack ou Angela n’étant pas ma priorité, je laissais quelques forums sur le sujet me faire découvrir quelques perles.

Perle est un prénom…vous saviez?

Les prénoms à la mode sont souvent très jolis, mais très courants. Les anciens prénoms revenant à la mode : Eugénie, Auguste ou Edgar pouvaient parfois me chatouiller les oreilles, mais évidement le chéri-chéri n’était pas de cet avis.

Quand je proposais des « Saul, Joaquim, ou Joshua »,  il me rétorquait qu’on ne vivait pas dans la série Homeland.

Quand je proposais James, Sean ou Kim, il me répondait qu’on ne vivait pas au Etats-Unis.

Quand j’énonçais des « Nolwenn, Mael ou Lohan » : nous ne vivons pas à Brest.

Quand il me parlait de Georges, Guy ou Bertrand, je lui faisais remarquer qu’on ne vivait pas en Auvergne .

Bref le débat était mouvementé !

Acheter un livre de prénoms, grave erreur ! 15000 prénoms référencés avec étymologie, fréquence, origines etc… 15000 ?! A force d’en lire, vous finissez par être complètement à l’ouest, et trouvez Barbie assez classe finalement, ou que Anakin est pas si lunaire…bref c’est encore pire.

La recherche du prénom est définitivement une drôle d’épreuve, heureux soit celui qui connaît déjà le nom de son prochain enfant…ou ceux qui font ça au hasard …en tirant au sort…laissant la chance trouver le prénom idéal.

Nous avons finalement choisi des prénoms qui nous plaisent…ouf !

Mais attention ! La deuxième épreuve s’enchaîne : l’avis des autres.

Ne vous reste plus qu’à regarder le film « le prénom » pour en rire, et croiser les doigts pour que la cousine enceinte en même temps que vous, ne choisisse pas le même et accouche 3 jours avant…

Et vous, quel prénom avez vous choisi ?

Découvrez la formation premiers secours pédiatriques.

 

Laisser une réponse

*Un simple cookie (contenant le nom de votre ville) sera déposé dans votre navigateur, afin de mémoriser votre choix.

+ de villes à venir!

Ma Ville! Fermer !